Par Sylvie Berthiaume - Rêve de voyage

Même si c’est le rêve d’innombrables voyageurs, l’ascension du Kilimandjaro n’est pas pour tout le monde, principalement à cause de la durée de l’aventure.

Toutefois, avant ou après un safari de 4 ou 5 jours pour réaliser un autre rêve universel, l’envie peut nous prendre de faire monter d’un autre cran l’adrénaline et le dépaysement.

Bonne idée alors que d’atteindre le sommet mythique et mystique, la «montagne sacrée» du peuple Masaï : le volcan Ol Doinyo Lengaï.

L’escapade, tout de même costaude sans constituer de l’escalade, dure environ 7 heures.

Explosions et coulées figées

Toujours actif - sa dernière éruption remonte à 2007 -  l’Ol Doinyo Lengaï s’érige jusqu’à près de 3 000 mètres, et son cratère s’étend sur une superficie de 500 mètres par 300.

La stupéfaction est grande devant les hornitos, qui sont des cônes volcaniques crachant toujours un peu de fumée et de lave, tout comme devant les paysages quais-lunaires créés par les éruptions de carbonatite passant du noir au blanc, figée en éclatant ou après s’être répandue.

Les grondements souterrains ajoutent à l’étrangeté du lieu et à la fébrilité intérieure.

Autres visions réelles

Comme le sommet du volcan fait partie du massif du Ngorongoro, dans le Grand Rift, il surplombe la savane et le lac Natron.

Ces raretés naturelles, le bel accueil par les locaux, et la joie rayonnante des voyageurs  que l’on rencontre valent largement le très long voyage en Afrique de l'Est.

Tanzanie : 

Tout en fusion

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon