Par Sylvie Berthiaume

Confort actuel dans les hôtels «boutiques»

New Delhi - Le Sai Miracle : bien situé, au centre près de la gare et du métro, facile d’accès à partir de l’aéroport, et pour servir de point de départ vers les sites à visiter. L’hôtel de bonne tenue, confortable, propre et moderne, comporte des avantages de taille : le personnel est très convivial et attentif à nos besoins. De plus, le service aux chambres est disponible en tout temps.

Jaipur - Le Pratap Bawhan Homestay : une riche demeure familiale comportant quelques chambres dans son bâtiment principal ainsi qu’une grande suite dans un petit pavillon attenant. Chacune des chambres a son décor spécifique et ses couleurs particulières. Le tout est agrémenté des photos professionnelles d’animaux sauvages prises par le proprio. L’accueil est très personnalisé par le couple-proprio et le personnel de maison fait tout, avec un sourire sincère, pour rendre votre séjour réjouissant. Le petit-déjeuner est fait sur mesure, selon vos goûts, au moment même où vous le souhaitez en les avisant la veille : 7h00?, 8h15?, c’est à ce point précis.

Et un second, faute de disponibilité le nombre de jours requis dans le premier - Le Welcome Heritage Traditional Haveli : là aussi, grand confort et service quoique moins personnel et plus professionnel, et belle générosité du buffet occidental-oriental pour le petit-déjeuner. Certaines suites, dont l’entièrement blanche, sont absolument spectaculaires.

Jodhpur - Le Kothi Heritage : très grande et magnifique demeure de 28 pièces transformée en hôtel de 18 chambres, gérée par le fils de la 5e génération. La demeure a été construite par l’arrière-arrière- grand-père qui était Chef de l’Armée, donc le second du maharaja de l’époque. Partout dans l’hôtel, on retrouve des artéfacts et du mobilier confortable et coloré de différentes époques.

Ce qui est le plus intéressant est que les chambres sont réparties sur différents niveaux, recoins et terrasses plus ou moins grandes. La décoration des chambres allie des éléments anciens et contemporains, dont de très beaux batiks et meubles de bois sculpté, tandis que les équipements de la salle de bain sont tout à fait «dernier-cri».

Pour ces quatre hôtels fort recommandables, incluant localisation, service, literie, salles de bain, petits-déjeuners impeccables – et wifi gratuit - les tarifs se sont avérés tout à fait raisonnables, soit entre 35 et 50 $, la nuitée.

Bleues, roses ou multicolores : les habitations anciennes

Jodhpur - Cité bleue : les réputées maisons bleues, on les voit pour la plupart surtout d’en haut, à partir d’une colline ou de la terrasse d’un fort à proximité ou encore, si on arpente les petites rues, il faut lever les yeux vers les deuxièmes étages, puisqu’au niveau de la rue, ce sont presque toujours des commerces. Il y a quelques exceptions – des maisons entièrement bleues – que l’on déniche en s’avançant dans de très petites rues et ruelles, un peu à la manière d’un rallye, qui vaut vraiment le coup. La rareté donne en effet toujours de la valeur aux choses et aux expériences.

On a aussi tôt fait de remarquer que certaines arborent un bleu foncé alors que d’autres sont plus pâles… C’est que le bleu foncé est celui de l’élite, donc des brahmanes. Le bleu pâle, conséquemment, est la couleur réservée aux membres des castes inférieures.

Mais quelles sont les raisons ayant incité les gens à peindre leurs maisons en bleu? Parce que le bleu est considéré comme la couleur des rois, du ciel et des dieux, parce qu’elle éloigne les insectes et conserve la fraicheur à l’intérieur.

Jaipur - Cité rose : ici, les portes du centre-ville et tous les bâtiments qui y sont construits, incluant les habitations au-dessus des commerces sont d’un riche rose, souvent orné de délicats motifs blancs. Cette couleur, y est totalement uniforme, en vertu d’une loi datant de 1877.

L’histoire authentique est que le maharaja d’alors, Sawai Ram Singh II, voulait attirer et impressionner le Roi Albert lors de sa visite de plusieurs mois en Inde. Le rose, symbole d’hospitalité, fut adopté puis conservé parce qu’il plaisait énormément à l’épouse du maharaja. La recette de couleur a également l’avantage de ne pas être salie ou défraîchie par les intempéries et la pollution.

Mandawa - Cité multicolore : l’art et l’histoire de l’Inde recouvrent en fresques, les murs extérieurs et intérieurs de 96 havelis, que sont les anciens petits palais des riches marchands et caravaniers indiens – aujourd’hui devenus résidences pour de multiples familles ou transformés en petits hôtels de charme.

On remarque entre autres fresques, le temps des maharajas, puis des caravaniers avec leurs éléphants et chameaux, suivis de la période coloniale anglaise, avec les bicyclettes, premières automobiles et enseignes bancaires.

Mandawa est une forteresse et une petite ville, située dans la région de Shekhawati, à environ 190 km au nord de Jaipur. C’est à Mandawa que l’on retrouve la plus grande concentration de havelis ainsi décorés, mais on peut en voir aussi dans d’autres villages de la région.

Au centre de la ville, on remarque quelques maisons aux très petites fenêtres sculptées, derrière lesquelles les prostituées appelaient leurs clients caravaniers à les rejoindre.

Pour se rendre à Mandawa, il faut réserver un guide-chauffeur privé ou un chauffeur auquel se joindra un guide à l’arrivée à Mandawa : une journée entière doit être dédiée à cette excursion qui a de plus le mérite de nous faire sortir de la frénésie urbaine pour admirer la campagne indienne et découvrir le quotidien de la vie rurale.

La région est surnommée, à  juste titre, «la galerie d’art à ciel ouvert».

 

Habitation :

Chaleur et fraîcheur

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon