Par Chunhui Huang - Rêve de voyage

Les Chinois ont une prédilection pour tout ce qui est «Plus». Ici encore, ils viennent de le démontrer au monde entier.

Au cœur du fabuleux parc national du Grand Canyon de Zhangjiajie, dans la province de l’Hunan, s’érige et se déploie en toute splendeur, un pont de verre reliant deux falaises surplombant une gorge haute de 300 mètres.

 

Remarque de dernière heure :

La réouverture de ce  pont est à vérifier avant de s’y rendre. Les autorités du Parc national de Zhangjiajie ont dû le fermer temporairement afin de mieux faire face, du point de vue

l logistique, à l’achalandage dépassant toutes les attentes. Selon les autorités, la sécurité ne serait pas en cause.

 

Allégresse ou frayeur ?

Le pont lui-même, qui fait 430 mètres de longueur sur 6 mètres de largeur, a une capacité portante permettant à 800 personnes à la fois de marcher sur sa centaine de plaques de verre de 5 centimètres d’épaisseur , en tout bonheur pour les uns, ou en toute horreur pour les autres, c’est selon.

Pour y accéder, il y a un droit à payer, et les conditions relatives à la sécurité sont pertinemment très strictes : rien d’autre en poches et en mains qu’un porte-monnaie et un téléphone/caméra cellulaire pour immortaliser la scène.

L’art de couper le souffle

L’activité principale y est donc tout simplement, si l’on peut dire…., de traverser le pont à pied. Mais bientôt, les plus téméraires pourront en sauter (!), en bungee : bien évidemment, ce sera le point de saut en bungee le plus haut au monde.

Les futurs défilés de mode qui s’y dérouleront promettent déjà d’être rien de moins que magiques.

Mais il y a tant à voir et faire en plus, en permanence.

Vues surnaturelles

 

Le parc national Zhangjiajie, qui s’étend sur 60 kilomètres carrés, offre aux visiteurs et randonneurs toute la panoplie des attraits naturels : montagnes, sources, falaises, gorges, forêt, cavernes.

On peut aussi choisir de fouler son sol, de façon perpendiculaire, en empruntant les Échelles du ciel, faites de bois pour mieux apprécier les falaises de leurs bases à leurs sommets. 

Pour ceux qui aiment prendre cela plus relax, le Chemin roulant, sorte de tapis roulant de granite, circule sur 600 mètres pour admirer le paysage tranquillement.

Les cliquetis de caméras se multiplient devant le Portrait de famille : trois formations rocheuses de différentes  hauteurs, rappelant le père, la mère et l’enfant.

Enfin, la Cave des bandits, vous replonge dans l’époque où des bandits s’y réfugiaient pour échapper avec succès aux forces de l’ordre.

Pique-nique

Si vous pensez y passer toute la journée et donc y manger, la formule pique-nique est idéale : beaucoup plus agréable en pleine nature, et coût probablement moins élevé que dans les restaurants sur place.

Dans les alentours

À une distance de 40 minutes ou 1 heure, on trouve d’autres phénomènes naturels dignes d’une visite : le Golden Whip Brook, le parc national de la montagne de Tianmen, la caverne du Dragon jaune et le lac Baofeng.

 

Quand ?

Idéalement en septembre, octobre, novembre et mars. Les autres mois sont pluvieux, froids ou trop achalandés.

Comment ?

En avion, à partir de Beijing, Shanghai, Guilin ou Ghangzhou. Un bus local part chaque jour de la ville la plus proche, Zhangjiajie, où l’on trouve plus de 200 hotels.  Des voyagistes locaux offrent aussi des excursions «tout compris» de 4 jours.

Tout un périple naturel, sublimé par le génie humain.

 

Pont de verre en Chine : plus long, plus haut, plus vertigineux

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon